Département Enseignants Enseignements Recherches Colloques Elèves
> Elèves > Séminaires d’élèves

Séminaires d’élèves

« Nouveau venu, qui cherches Rome en Rome » (Notre Jeunesse est l’Antique)
Bérénice Bouty (DHTA et DSA) et Alice Mona Martin (DHTA)
S1 et / ou S2, non validable
Code GPS : ARTS-SE-HABBAM-S1 / ARTS-SE-HABBAM-S2

Placé sous les heureux auspices d’Auguste Rodin, ce séminaire, conçu comme un cycle de conférences à deux voix, a eu le bonheur de recevoir l’an passé d’éminents historiens de l’art, issus aussi bien de l’université que des musées. Au vu de ce succès, nous poursuivons cette aventure intellectuelle qui a de fait associé étroitement l’École Normale Supérieure et le Musée du Louvre, centrant cette fois-ci la réflexion sur un lieu particulier : Rome, antique et moderne. S’il est vrai que tous les chemins mènent à la Ville éternelle, nous nous placerons alors résolument au carrefour des perspectives et des disciplines, sollicitant les "regards croisés" d’universitaires et de conservateurs, de spécialistes d’histoire de l’art comme de littérature conformément au précepte bien connu du poète Horace : "Ut pictura poiesis". Un voyage de séminaire pourra être envisagé en fin d’année.

Contacts : bouty@clipper.ens.fr et amartin2@clipper.ens.fr

UN JEUDI PAR MOIS, 19H30-21H00, SALLE DUSSANE (À CONFIRMER À LA RENTRÉE).
PREMIÈRE SÉANCE : À PARTIR D’OCTOBRE 2016, TOUTE L’ANNÉE, EN FONCTION D’UN CALENDRIER DONNÉ À LA RENTRÉE.


« Art, psychanalyse, société »
Maxime Chiappini (Philosophie), Justine Janvier (Philosophie), et Claire Salles
S1, S2 non validable
Code GPS : ARTS-SE-CINECmc-S1 / ARTS-SE-CINECmc-S2

Associant les départements de Philosophie et d’Histoire et théorie des arts, ce séminaire d’élèves est consacré aux rapports entre arts plastiques, psychanalyse et société au vingtième siècle. Comment l’art du vingtième siècle (en particulier les démarches de "désubjectivation") rend-il compte du décentrement du sujet qu’a opéré la psychanalyse et, le libéralisme promouvant plutôt l’illusion d’une subjectivité totale et maîtresse de ses désirs et de ses choix, sur quelles voies de compréhension de la société cette conjonction entre art et psychanalyse nous place-t-elle ? Nous partirons de la démarche d’artistes (Gasiorowski, Kiefer, Warhol, Dubuffet, Ayme, Richter, Nan Goldin, Jeff Koons, et d’autres) pour aborder ces thèmes. Le séminaire fera alterner séances avec un invité (historien de l’art, psychanalyste, philosophe), et travail de groupe où nous discuterons, à partir de textes et de catalogues choisis, les propos de nos invités passés et à venir.

Contacts : maxime.chiappini@ens.fr, justine.janvier@ens.fr et claire.salles@ens.fr

Page Facebook :https://www.facebook.com/artpsychanalysesociete/

ATELIER : PREMIER MERCREDI DU MOIS, 10H30-12H30
DATES : 5 OCTOBRE, 9 NOVEMBRE, 7 DÉCEMBRE, 4 JANVIER, 1ER FÉVRIER, 1ER MARS, 29 MARS
INVITÉS : TROISIÈME MERCREDI DU MOIS, 19H-21H
DATES : 19 OCTOBRE, 16 NOVEMBRE, 14 DÉCEMBRE, 18 JANVIER, 22 FÉVRIER, 15 MARS, 19 AVRIL, 17 MAI (SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION)
SALLES CAVAILLÈS / RÉSISTANTS/ DUSSANE/ DE CONFÉRENCE.
PREMIÈRE SÉANCE : 5 OCTOBRE 2016


InGame ENS : enjeux du game design
Guillaume Grandjean (DHTA)
S1, S2 non validable
Code GPS : ARTS-SE-HAGG-S1 /ARTS-SE-HAGG-S2

InGame est le premier séminaire consacré au jeu vidéo organisé à l’École : pour la deuxième année consécutive, l’objectif est d’aborder le jeu vidéo sous l’angle du game design (interactions, règles, objectifs, architecture) afin d’en proposer une analyse esthétique & critique, à la mesure de son importance dans le paysage culturel et artistique actuel. Un soir par mois, chercheurs/euses et créateurs/trices se rencontrent pour dialoguer autour d’une œuvre ou d’une question précise, à condition de se soumettre à la règle d’or du séminaire - jouer & faire jouer ! Au détour de ces réflexions manette en main, les séances d’InGame sont l’occasion de dresser un portrait à vif des game studies françaises et francophones, mais aussi de la création vidéoludique contemporaine dans toute sa variété - des projets indépendants les plus avant-gardistes, aux productions triple A des grands studios actuels.

Contacts : ingame.ens@gmail.com ou Facebook - InGame ENS : Enjeux du Game design

LE DEUXIÈME MARDI DE CHAQUE MOIS (SAUF EXCEPTION) , DE 18 H À 20 H, EN SALLE DUSSANE.
PREMIÈRE SÉANCE LE 11 OCTOBRE, PUIS LES 8 NOVEMBRE, 6 DÉCEMBRE 2016, 9 JANVIER 2017, 21 FÉVRIER, 14 MARS, 28 MARS, 18 AVRIL, 9 MAI ET 6 JUIN.


Des lueurs d’hétérotopies sur les écrans d’aujourd’hui
Claire Allouche (DHTA) et Théo Esparon (Ecole du Louvre)
S2, non validable
Code GPS : ARTS-SE-CINECATE-S2

Le 14 mars 1967, Michel Foucault prononçait pour la première fois le mot "hétérotopie" au cours d’une conférence intitulée "Des espaces autres". Parmi ces hétérotopies, définies notamment comme les « localisations de l’utopie », le philosophe mentionnait le cinéma, qui détient de fait « le pouvoir de juxtaposer en un seul lieu réel plusieurs espaces, plusieurs emplacements qui sont en eux-mêmes incompatibles. » Un demi-siècle après exactement, ce séminaire d’élèves vise à interroger l’écho que ce mot peut avoir sur les écrans d’aujourd’hui, sous différentes formes. Et ce, notamment en raison des multiples mutations que la généralisation du numérique a engendré, bouleversant notre rapport à la spatialité du dispositif cinématographique et à la fréquentation des salles obscures. Dans l’élan d’une dimension contemporaine de la notion d’hétérotopie, où coexistent les idées et les « dits », la majorité des séances sera conçue sous la forme d’échanges et tables-rondes avec des cinéastes, des programmateurs, des critiques, des producteurs, des monteurs, des chercheurs en études cinématographiques et des chercheurs dans d’autres disciplines qui font du cinéma un objet vital de leur pensée. Le séminaire, fondamentalement pluridisciplinaire, est ouvert à tou/te/s les étudiant/e/s de l’ENS et aux participant/e/s extérieur/e/s.

Contacts : claireallouche.seminaires2017@gmail.com et theo.esparon@wanadoo.fr

Présentation et programme à consulter sur la page du séminaire.

DEUX FOIS PAR MOIS, LE JEUDI DE 18H À 20H EN SALLE DES ACTES OU DES RÉSISTANTS (OU UNE AUTRE SALLE POUVANT ACCUEILLIR UN CERTAIN NOMBRE DE PARTICIPANTS ET PERMETTANT DES PROJECTIONS DE QUALITÉ)
PREMIÈRE SÉANCE LE 12 JANVIER 2017 PUIS LES 26/01, 02/02, 16/02, 09/03, 23/03, 13/04, 20/04, 04/05.


Serge Daney, de l’écran à l’écrit (et inversement)
Claire Allouche (DHTA) et Pierre Eugène (Université Picardie-Jules Verne). S2, non validable
Code GPS : ARTS-SE-CINECAPE-S2

Que vous connaissiez ou non Serge Daney, critique aux Cahiers du cinéma, puis à Libération avant de fonder la revue Trafic, importe peu : le (re)lire au présent consiste en une découverte permanente et foisonnante dangereusement addictive. Alors, autant que l’obsession de l’idée juste et du mot qu’il faut propres à l’auteur soit l’occasion d’un moment de lectures et d’échanges fédérateurs. Après avoir envisagé les dits et écrits de Serge Daney en cinq étapes thématiques (l’identité cinéphile, le mouvement comme mesure de l’écriture, le cinéma comme cartographie mondiale, l’éthique du zappeur, l’importance des revues en général et la revue Trafic en particulier) au cours du séminaire d’élève en 2016, nous tenterons cette année de lire et interroger à chaque séance un texte principal en le faisant résonner avec d’autres textes et des extraits d’images en mouvement, citées par Daney ou postérieures, relatifs à nos questionnements. Le séminaire étant envisagé sous une forme inclusive, un/e intervenant/e proposera un texte ou un point précis à débattre à chaque séance. Dans la mesure du possible, des intervenants (principalement enseignants-chercheurs et critiques) se joindront à nous au fil des pages. Ce séminaire d’élèves est ouvert à tout/e/s, non spécialistes du cinéma inclus (il peut notamment intéresser les étudiants en philosophie, sociologie, anthropologie, histoire de l’art, théâtre...).

Programme détaillé à consulter sur la page du séminaire.

Contacts : claireallouche.seminaires2017@gmail.com et mail@pierre-eugene.com

DEUX FOIS PAR MOIS, LE LUNDI EN SALLE WEIL (SAUF EXCEPTION)
PREMIÈRE SÉANCE LE 16/01, PUIS LE 30/01, 13/02, 13/03, 27/03, 10/04, 15/05, 22/05.

Voir aussi dans d’autres départements :

Chanson, voix, poésie
Hortense Raynal
Code GPS : LILA-SE-D70-S1

« La chanson est un art complexe de la simplicité ». Ce séminaire se propose d’étudier les enjeux esthétiques de la chanson française - peut-on envisager la chanson sous l’angle textuel et poétique, du moins dans un premier temps, et utiliser sur elle l’outil stylistique et littéraire ? -, les liens et la dialectique entre chanson et poésie, chanson et littérature, le phénomène de la mise en musique du langage, du passage de l’écrit à la voix, l’interprétation, la présentation scénique et la performance, le fait culturel du concert, les mises en musiques sans paroles, la récitation et les lectures publiques, etc.

Contact et renseignements : chanson.ens@gmail.com ou la page Facebook Chanson voix poésie

SÉMINAIRE BIMENSUEL, SALLE DUSSANE DE 18H30 À 20H30.
PREMIÈRE SÉANCE LE 28 SEPTEMBRE.


Mauvais goût, mauvais genre ? Littérature populaire et culture médiatique.
Luce Roudier
Code GPS : LILA-SE-D68-A

  • Les romans populaires ont-ils une valeur littéraire ?
  • Le jeu vidéo mérite-t-il le statut d’art ?
  • Youtube peut-il avoir une valeur culturelle légitime ?
  • Le cinéma est-il un art ou un média populaire ?
  • Le manga est-il de mauvais goût ?

Ou plutôt… toutes ces questions ont-elles bien lieu d’être, ou bien ne vaudrait-il pas mieux apprendre à réfléchir autrement… ? Réfléchir autrement, c’est ce que propose ce séminaire, à travers une trentaine d’interventions portant à la fois sur la littérature populaire, la science-fiction, la BD, le jeu vidéo, la comédie musicale, et bien d’autres médias. Chaque semaine, un intervenant différent proposera son regard, et nous avons eu à cœur d’inviter aussi bien des chercheurs reconnus que des jeunes chercheurs innovants.
D’Arsène Lupin à Dragon Ball, nous essayerons de poser un autre regard sur la culture médiatique et populaire, qui d’habitude a si peu de place dans les institutions savantes.
Car le mauvais goût, ça s’apprend.

Consulter le programme complet au format PDF.

LUNDI, 16H30-18H30 EN SALLE DES ACTES.
PREMIÈRE SÉANCE : 3 OCTOBRE.

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS