Séminaire interdisciplinaire 2018-2019

 

, par Ingrid Pichon

ENSEIGNEMENTS INTERDISCIPLINAIRES COMMUNS

 

ARTS-MM-HALD2-A
• Séminaire SACRe (Sciences Arts Création Recherche) - Séminaire collaboratif ENS / Ecoles d’art (N. Laneyrie-Dagen pour l’ENS), S1 et S2 (séminaire insécable, par quinzaine sur l’année), non validable

Ce séminaire est réservé aux doctorants artistes ou théoriciens de SACRe (ED 540) et il « tourne » sur 6 institutions : outre l’Ecole Normale Supérieure, l’Ensba (« les Beaux-Arts », l’EnsAD (« les Arts décos »), le CNSAD ( Coservatoire national supérieur d’art dramatique), le CNSMDP (Conservatoire national supérieure de musique et de danse) et la Femis. Les séances à l’ENS, cependant, sont couplées avec d’autres événements interdisciplinaires propres à l’Ecole (voir supra, ) et ils sont susceptibles d’être suivis par les Normaliens, notamment dans le cadre de la validation du séminaire « Pas de côté ».

Séances les 4 octobre (Ensba), Vendredi 4 (ENS), vendredi 19 octobre (la Fémis), 16 novembre (EnsAD) (Voir site ENS / DHTA, rubrique SACRe ; ou site PSL, rubrique SACRe) Et, ouverte à tous, Journée interdisciplinaire (plusieurs arts), à l’ENS : L’art en prison / l’art et la prison (19 avril).

 

ARTS-AA-DHTA-S2
• Les Deux Jours du DHTA (en coordination avec le Département d’Histoire, responsable N. Laneyrie-Dagen, au DHTA) - La Guerre d’Algérie : points de vue d’histoire, points de vue d’artistes (vendredi 22 et samedi 23 février, validable), S2, 6 ECTS

Un événement qui mêle conférences d’historiens et d’historiens de l’art, paroles d’écrivains, œuvres et interventions d’artistes plasticiens, théâtre et cinéma, autour de ce conflit dont il a été longtemps difficile de parler, et qui obsède aujourd’hui nos consciences.
Validation : participation et compte rendu ou travail personnel.

 

ARTS-MM-HAJP5-S2
• école de printemps en histoire de l’art : « L’œuvre et ses lieux » - Charlotte Guichard, 6 ECTS

Au printemps 2019 aura lieu, à Montréal, la 17e « Ecole internationale de printemps en histoire de l’art ». Il s’agit d’une manifestation unissant des institutions universitaires de plusieurs pays (Allemagne, Canada, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Italie, Japon ; et, pour la France, l’université Paris Nanterre et l’ENS) et à destination des étudiants, du master 1 ou plus souvent master 2, à la fin du doctorat (les jeunes post-doc sont admis à candidater en tant que répondants).

Inscrite dans le Réseau international d’histoire de l’art soutenu en France par l’INHA, chaque « Ecole » a un thème, sur lequel les étudiants sont invités à proposer une communication. La session 2019 sera organisée sous la responsabilité des Professeurs Johanne Lamoureux et Denis Ribouillault (université de Montréal). La thématique choisie cette année, « L’œuvre et ses lieux », portera sur les rapports qui articulent les œuvres aux lieux physiques, matériels et institutionnels qui les accueillent. Délaissant le champ déjà vaste de la représentation des lieux (scénographies, cartographies, paysages, théories et jeux de perspective), la programmation scientifique mettra plutôt l’accent sur diverses formes d’inflexion, voire de détermination de l’œuvre par le lieu de même que sur les transformations de la perception et des usages d’un lieu générées par des insertions, implantations ou intrusions artistiques. Un atelier de lectures sera inclus dans l’Ecole. L’appel à communication sera lancé à l’automne. La participation à cette Ecole (voyage, séjour) est prise en charge par l’ENS et l’université de Montréal.

Pour toute information à propos de cette session, contacter charlotte.guichard@ens.fr, copie à laneyrie-dagen@ens.fr et ingrid.pichon@ens.fr

UNE SEMAINE, 6-10 ou 13-17 mai 2019– DATES PRECISEES AUX ENVIRONS DE LA RENTREE.
VALIDATION : SELECTION PAR LE JURY INTERNATIONAL ET INTERVENTION.