Philip Sohm, « Slow viewing 1550-1750 » : séminaires à l’ENS et à l’EPHE

, par Ingrid Pichon

Philip Sohm, « Slow viewing 1550-1750 » :
séminaires à l’ENS et à l’EPHE, les 15, 22 et 29 mai.

 

Philip Sohm, professeur d’histoire de l’art de la Renaissance et du Baroque à l’université de Toronto, est l’invité de l’Ecole Normale Supérieure au mois de mai.

Sous le titre « Slow viewing, 1550-1750 », il interviendra à trois reprises, à l’occasion d’un séminaire qui impliquera Charlotte Guichard (CNRS), Michel Hochmann (EPHE) et Nadeije Laneyrie-Dagen (ENS).

Les trois séminaires auront lieu :

A l’ENS, le mercredi 15 mai de 14 h à 16 h (45 rue d’Ulm, salle Weil). Performing painters, la performance des peintres.

A l’EPHE, le mercredi 22 mai de 14 h à 16 h ( 17 rue de la Sorbonne, escalier E, 1er étage, salle D054 [Égyptologie]). Vicarious viewers, le regard par procuration

A l’ENS, le mercredi 29 mai de 14 h à 16 h (45 rue d’Ulm, salle Weil) : Cuing viewers to see with the eyes of painters, aux spectateurs de voir avec les yeux des peintres.

L’enseignement de Philip Sohm portera sur La palette du peintre : autrement dit, l’artiste et ses outils. Concentrée sur la période 1550-1750, elle pourra se prolonger sur le XIXe siècle.

Il s’agira de réfléchir sur les moyens matériels du peintre, soit la palette et les brosses, mais aussi les doigts, les paumes, ou même les repose-bras : bref, la totalité des outils.

Sera expérimentée une approche anthropologique engageant des notions telles que la peinture comme performance, ou la psychologie et la performativité de la touche.

La facture (autrement dit les signes et traces de l’artiste, des matériaux et des outils impliqués dans les œuvres), compteront parmi les sujets abordés. Mais l’un des enjeux principaux de ces trois séminaires consistera à changer de point de vue et à examiner le problème du spectateur comme artiste : soit les questions de regard créatif et de projection visuelle.

Les trois séminaires seront délivrés en anglais. La discussion pourra avoir lieu en français.

 

Professor Philip Sohm’s past research covers a range of topics : social history and architectural design ; the language of art theory and criticism ; psycho-biographies of artists ; non-verbal communication in painting ; the biological and psychological conditions of artistic creativity and production ; and the economic preconditions of making and marketing paintings. He is currently working on painters’ palettes and painting as performance.