Cours et séminaires 2019-2020

, par Ingrid Pichon

• « L’atelier du spectateur/de la spectatrice », Anne-Françoise Benhamou
S1
Niveau : enseignement ouvert à tous
6 ECTS
Validation : participation orale, assiduité à l’atelier, présence à tous les spectacles.

VENDREDI de 10h à 13h, Salle WEIL, 1ere seance le 27 septembre.

L’atelier sera cette année consacré au jeune théâtre c’est-à-dire aux jeunes artistes émergent.es. Les participant.es devront prévoir notamment de se libérer régulièrement en soirée la semaine du 25 au 29 novembre pour suivre « Nanterre en scène » et sur la période du 6 au 18 décembre pour suivre le festival Impatience. Même s’il s’agira avant tout de réfléchir sur les démarches artistiques, ce sera aussi l’occasion de rencontrer des programmateurs ou décideurs institutionnels et de réfléchir sur les dispositifs d’aide aussi bien que de sélection, et sur ce qu’ils déterminent ou non dans les choix, les formats, les positionnements de ces jeunes artistes.

 

• Le théâtre contemporain est illisible ? Lisons-le ! (2ème année), Marion Chénetier-Alev
S1
Niveau : cours de 1ère année
6 ECTS
Validation : Assiduité et « appropriation libre » d’un texte parmi les œuvres étudiées

LUNDI de 9H 30 à 12H 30, SALLE WEIL. 1ERE SEANCE LE LUNDI 23 SEPTEMBRE 2019

Alternant lectures de textes contemporains, expérimentations au plateau, rencontres avec des auteurs dramatiques et tentatives d’appropriation libre des différentes œuvres analysées, ce séminaire propose une plongée dans les écritures théâtrales d’aujourd’hui. Réputées difficiles, elles déplacent en effet les habitudes du lecteur/spectateur/acteur. Quels outils pratiques, quelles notions théoriques mobiliser pour les lire ? On s’attachera à dresser une cartographie de la production dramatique moderne et contemporaine ; à revenir sur les contradictions et les « crises » qui ont affecté le texte dramatique au cours des XXe et XXIe siècles et à montrer la diversité des réponses que les auteurs y ont apportées.

 

 

• Théâtre de marionnettes et d’objets sur la scène moderne et contemporaine, Marion Chénetier-Alev
S1
Niveau : Cours de 1ère année et séminaire de recherche
6 ECTS
Validation : Assiduité
et mini-mémoire (analyse d’un spectacle ou d’un ouvrage).
MERCREDI de 9H à 12H, en SALLE WEIL. 1ERE SEANCE, LE MERCREDI 25 SEPTEMBRE.

En diptyque avec l’atelier de manipulation de marionnettes qui sera mené par Yngvild Aspeli, artiste marionnettiste, au second semestre, ce séminaire posera quelques jalons dans l’histoire moderne et contemporaine du théâtre de marionnettes et d’objets, un théâtre qui, au cours du XXe siècle, a non seulement quitté son statut d’art mineur mais s’est avéré l’un des champs les plus inventifs de la production dramatique, au croisement des disciplines. Nous interrogerons les causes et les enjeux de ce retour aux effigies ainsi que les différentes formes qu’il prend aujourd’hui. Le séminaire s’appuiera, en sus des captations de spectacles, sur la programmation du Théâtre Mouffetard et du Théâtre Monfort.

 

 • Lecture et dramaturgie du texte de théâtre : Shakespeare, dramaturgies de l’amour (2ème année), Anne-Françoise Benhamou
S2
Niveau : enseignement ouvert à tous
6 ECTS
Validation : assiduité, dossier ou exposé.
JEUDI de 16h à 18h30, Salle Weil, 1ere seance le 23 janvier 2020.

Après avoir examiné l’an dernier le cas des grands amoureux shakespeariens, on se penchera cette année sur le refus de l’amour - thème éminemment shakespearien, qu’on abordera en résonance avec certaines visions critiques contemporaines de la passion amoureuse (psychanalyse, sociologie, philosophie). Le corpus comportera Le Roi Lear et l’essai fondateur lui a consacré Stanley Cavell, « L’évitement de l’amour », ainsi que La Mégère apprivoisée, et Beaucoup de bruit pour rien.

 

Théâtre et Ecologie (2ème année) : Affects écologiques, Frédérique Aït Touati (CNRS/EHESS), Anne-Françoise Benhamou (ENS), Isabelle Moindrot (Paris 8)
S1

Niveau : enseignement particulièrement destiné aux étudiants avancés.
6 ECTS
Validation
 : assiduité, intervention orale ou performative le 9 ou 10 janvier 2020.
MERCREDI 2 OCTOBRE, 16 OCTOBRE, 20 NOVEMBRE, 18 DECEMBRE 2019, SALLE WEIL, DE 16H A 19H, ET LES JEUDI 9 JANVIER ET VENDREDI 10 JANVIER 2020 (10H-18H) EN SEA. LE SAMEDI 21 SEPTEMBRE DE 16H A 22H ET LES SOIREES DU 23 NOVEMBRE ET 7 DECEMBRE 2019 A NANTERRE AMANDIERS.

Le séminaire portera cette année sur les affects qu’engage la crise écologique – peur ou déni, colère ou désespoir, culpabilité ou misanthropie, « sostalgie » (ou « écoanxiété ») ou mise à distance… – tels qu’ils se présentent, dans les formes théâtrales et artistiques contemporaines, ou plus anciennes (textes et spectacles du passé). Qu’il se situe dans une visée critique, didactique, voire militante, ou au contraire dans l’aporie tragique, ou encore du côté de l’expérience performative, comment le théâtre mobilise-t-il ces émotions et à quelles fins ? 

Avant le début du séminaire, les participants sont priés d’assister à la journée du 21 septembre 2019 à Nanterre Amandiers (interventions de Marielle Macé, Emmanuele Coccia et Frédérique Aït Touati, suivies du spectacle de Philippe Quesne Farm fatale), ainsi qu’au spectacle Hate de Laëtitia Dosch au Montfort (25-28 septembre, 1er octobre 2019). Ils devront également prévoir de se libérer les soirées du 23 novembre et du 7 décembre pour les performances spectacles Inside et Moving Earth à Nanterre Amandiers, et pour l’échange qui suivra, le 7 décembre, avec Bruno Latour et Frédérique Aït Touati.

Les 4 premières séances à l’ENS seront proposées par les organisatrices, puis le séminaire donnera la parole aux étudiants pour un rendu sous forme d’intervention ou de performance les 9 et 10 janvier 2020.

 

Arts du spectacle, cinéma et sciences humaines et sociales : Disciplines, pratiques, méthodes. Séminaire de l’UMR THALIM coordonné par Anne-Françoise Benhamou et Valérie Pozner (CNRS, histoire du cinéma).
S1 - S2 insécable
Niveau : séminaire de recherche.
Enseignement particulièrement destiné aux étudiants avancés, notamment conseillé à ceux et à celles qui préparent un projet de thèse en théâtre ou en cinéma. Les séances peuvent être également suivies séparément, en relation avec un sujet de recherche en cinéma ou en théâtre.
6 ECTS
Validation
 : assiduité
LUNDI de 12h30 à 14h30, une fois par mois. Dates et programme annoncé à la rentree. Salle Weil

En s’appuyant sur des exemples concrets, ce séminaire mensuel proposé par des spécialistes en théâtre ou en cinéma de l’UMR THALIM s’attachera à exposer et à explorer les apports de l’histoire, de l’anthropologie, de la sociologie, de la philosophie à la pensée sur les arts du spectacle (incluant le théâtre, le cinéma, mais aussi la marionnette, le cirque, la danse, la poésie performée, les spectacles musicaux, les créations sonores et certaines formes radiophoniques, en France et dans le monde.) Le séminaire s’organisera, lors de chaque séance, dans un des domaines concernés, autour d’un exposé d’un.e chercheur.e, membre de l’unité ou invité.e (40 mn) et d’un.e intervention d’un.e doctorant.e (15 mn) faisant état de ses questions dans le même champ théorique. Ces interventions seront suivies d’une heure de discussion.

 

 La critique en arts du spectacle, supports, enjeux et mutations (2) : Danse, Marion Chénetier-Alev
S2
Niveau  : cours de 1ère année
6 ECTS
Validation : Assiduité et production critique.
MERCREDI 9H30-12H30, SALLE WEIL, 1ERE SEANCE LE 22 JANVIER 2020

Faisant suite aux réflexions entamées en 2018-2019 sur la critique dramatique, ce séminaire se situera dans le prolongement des questionnements relatifs aux nouveaux enjeux, supports et formes de la critique mais en plaçant cette fois la focale sur les œuvres chorégraphiques. Loin de ne s’adresser qu’aux étudiants ayant déjà une pratique de la danse, il interrogera les types de réception d’une pièce chorégraphique, et conséquemment les différents angles critiques qui s’offrent à qui veut rendre compte d’un spectacle de danse. À cet effet seront également présentées quelques notions de base pour lire et analyser un mouvement dansé. Les étudiants seront amenés à produire des textes critiques à partir des spectacles issus de la programmation danse du théâtre de la Bastille, du théâtre de la Cité Internationale, du T2G et de Chaillot.

 

• Théâtre et médias (2ème année) : la création radiophonique contemporaine, Marion Chénetier-Alev
S2
Niveau : séminaire de recherche
6 ECTS
Validation :
Assiduité et analyse ou production d’œuvres radiophoniques.
VENDREDI de 10H à 13H, SALLE WEIL. 1ERE SEANCE LE 24 JANVIER 2020.

Après avoir retracé l’histoire des relations entre théâtre et radio en 2018-19, ce séminaire poursuivra la découverte et l’étude des œuvres radiophoniques contemporaines en s’intéressant plus particulièrement au corpus de quelques grands réalisateurs de la fin du XXe et début du XXIe dont les « écritures sonores » restent très largement méconnues : José Pivin, Georges Godebert, René Farabet, Yann Paranthoën, René Jentet. Quels langages, quelles scénographies radiophoniques ces metteurs en ondes ont-ils inventés ? Comment se situent-ils, au plan terminologique, dramaturgique, esthétique, idéologique par rapport au théâtre, quelle conception de l’écoute et du sonore proposent-ils, et quels outils peut-on mettre en place pour analyser leurs compositions radiophoniques ? Le travail reposera sur l’écoute intensive de ces créations et se fera en partenariat avec l’INA, il incluera une pratique de l’outil numérique Media Scope.

 

 

Portfolio