Ateliers théâtre 2019-2020

, par Ingrid Pichon

Atelier de pratique théâtrale, Lionel Parlier (acteur et metteur en scène)
S1
Niveau 
 : Tous niveaux
6 ECTS
MERCREDI, 19H – 22H EN SEA : 25 SEPTEMBRE, 2, 9 : ANNULE, 16 ET 23 OCTOBRE, 6, 13, 20, ET 27 NOVEMBRE, 4 ET 11 DECEMBRE 2019 ET 8, 15 ET 22 JANVIER 2020 DE 19H A 22H.
VALIDATION : PARTICIPATION.

Atelier ouvert à tous, littéraires et scientifiques, sans condition de formation préalable. L’atelier, consacré au travail de l’acteur, aborde à la fois le travail corporel, individuel et collectif, le texte, la voix (parlée ou chantée) et la mise en scène. Les élèves peuvent également y travailler ponctuellement un projet en cours (théâtre, opéra, cinéma). L’inscription à l’atelier suppose une régularité et une assiduité indispensables à la progression du groupe.

 

 

La biomécanique de Meyerhold, Atelier de jeu conduit par Robert Reid, metteur en scène invité de l’Université de Concordia (Montréal, Québec)
S1
Niveau 
 : Tous niveaux
3 ECTS
Validation :
présence active à toutes les séances.
TROIS WEEK-ENDS : SAMEDI 19 ET DIMANCHE 20 OCTOBRE DE 10H A 16H, SAMEDI 26 ET DIMANCHE 27 OCTOBRE DE 10H A 16H ET SAMEDI 2 ET DIMANCHE 3 NOVEMBRE DE 10H A 18H EN SALLE D’EXPRESSION ARTISTIQUE (SEA) (+ SESSIONS INDIVIDUELLES A DISCUTER : 23-24 ET 30-31 OCTOBRE 2019.)

Meyerhold a développé au début du 20e siècle une approche du jeu théâtral centrée sur la manière dont une action dramatique était exécutée. Dans le contexte de son époque, il souhaitait déplacer le regard du spectateur du « quoi » vers le « comment », d’une considération telle que « Othello va-t-il tuer Desdémone ? » vers le suspense dramatique de « comment Othello va-t-il tuer Desdémone ? »

Pour Meyerhold, une telle approche demandait un acteur pouvant considérer son jeu comme une écriture, ou qui serait en mesure de l’organiser comme le ferait un réalisateur de cinéma pour le montage d’une scène. Le système de jeu qu’il a développé, la biomécanique, considère le jeu de l’acteur comme une partition musicale avec ses accents, ses modulations, rythmes et couleurs. L’acteur « biomécanique » devait être en mesure de structurer son action scénique grâce à la maîtrise d’éléments stylistiques tels que le rythme, le tempo, le contrepoint, etc. L’usage des principes de la biomécanique permettait aux acteurs de cadrer le regard du spectateur sur tel ou tel moment, de contrôler le temps scénique, d’ouvrir d’autres réalités (intérieures, rêvées, fantasmées) et de les faire apparaître pour le spectateur. 

Au cours de cet atelier les participants seront initiés à certains principes de jeu développés par Meyerhold. Ils appliqueront ces principes dans un exercice de composition sur une scène tirée du répertoire dramatique contemporain. Pour cet exercice, les participants devront choisir comment structurer leur action théâtrale au sein d’un espace scénique défini.

 

 

Atelier d’écriture dramatique, Guillaume Poix (auteur)
S2
Niveau 
 : tous niveaux
6 ECTS
Validation :
présence et participation active.
LUNDI DE 9H30 A 12H – SALLE WEIL. 1ERE SEANCE LE 20 JANVIER 2020.

L’atelier explore l’écriture dramatique contemporaine par la lecture et l’analyse de textes théâtraux d’aujourd’hui, mais aussi par la création d’un texte dramatique proposé en lecture publique au terme du semestre. Tout au long de ce parcours, divers exercices (collecte de matériaux, immersion, cut-up…) chercheront à ouvrir les possibles de l’écriture de chacun afin d’envisager ce qu’Annie Ernaux nomme « la douleur de la forme ». Le nombre de participants à l’atelier étant limité à 12, il est ouvert en priorité (quoique non exclusivement) aux étudiants du DHTA et soumis à une préinscription par mail auprès d’Anne-Françoise Benhamou (anne-francoise.benhamou@ens.fr), avec pour objet : Atelier d’écriture dramatique.

 

Théâtre de marionnettes, Atelier de manipulation de marionnettes conduit par Yngvild Aspeli, artiste associée au Théâtre Mouffetard
S2
Niveau :
tous niveaux
3 ECTS
Validation :
présence active à toutes les séances.
14, 15 et 16 FEVRIER 2020, 9h-19h en SEA.

De nationalité norvégienne, Yngvild Aspeli réside en France depuis 2003. Formée à l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq à Paris puis à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette à Charleville-Mézières, elle intervient en tant qu’actrice, manipulatrice ainsi que pour la construction de masques et de marionnettes auprès de différentes compagnies en France, Norvège et Angleterre. En 2008, elle fonde la Compagnie Plexus Polaire. Depuis, elle a créé, entre France et Norvège, plusieurs spectacles qui ont tourné à l’international : Signaux (2011), Opéra Opaque (2013), Cendres (2014), Chambre noire (2017).

L’atelier proposera une approche à la fois théorique et concrète du théâtre de marionnettes. Les étudiants y seront amenés à découvrir le langage propre de cet art et s’exerceront à la manipulation.