Appel à proposition d’articles

, par Caroline Archat

LES ARTS ET LES ÂGES DE LA VIE

« Les Arts et les âges de la vie » explorera la question de l’évolution de la création artistique et de la réception esthétique tout au long de la vie, en mettant l’accent sur l’enfance et l’adolescence d’un côté, la vieillesse de l’autre. En effet, les racines de la création artistique comme celles de l’expérience esthétique se trouvent dans les activités ludiques et la curiosité insatiable de la première enfance et, se métamorphosant au fil des âges, elles se poursuivent jusque dans la plus extrême vieillesse. Pourtant à ce jour, les recherches sur les arts et sur l’esthétique n’ont pas accordé beaucoup d’attention aux années qui précèdent l’entrée dans la vie d’adulte, c’est-à-dire l’enfance et l’adolescence, ni à celles qui suivent l’entrée dans ce qu’on appelle pudiquement l’état de « senior », c’est-à-dire la vieillesse (en fait il faudrait sans doute dire « les derniers âges », car l’augmentation de la durée de vie fait que la vieillesse elle-même se subdivise aujourd’hui en périodes nettement distinctes). Et lorsqu’on s’y intéresse c’est toujours dans une vision orientée, téléologique, de la création tout autant que de la réception des œuvres.

Cette vision téléologique pense la dynamique créatrice et esthétique sur le modèle du cycle organique : aux stades biologiques de la maturation, de l’accès à la capacité reproductive et de la sénescence correspondraient les étapes de la formation, de la maturité et du déclin de la création artistique comme de l’expérience esthétique. Dans ce schéma, ce qui précède la plénitude de la maturité n’a qu’une valeur préparatoire et ce qui la suit n’est plus qu’un écho évanouissant de l’inventivité passée. Il ne s’agit pas de nier le fait que l’enfance et l’adolescence sont des étapes développementales, ni que la vieillesse peut être le lieu d’un déclin moteur et cognitif qui empêche le plein exercice des facultés mises en œuvre dans la création et dans l’expérience esthétique. Pourtant l’enfant, l’adolescent(e), l’homme et la femme âgé(e)s vivent aussi tous et toutes dans leur propre présent et on ne saurait comprendre leur rapport à l’art si on le réduit à la figure inchoative ou au reflet amoindri du seul et unique rapport véritable à l’art qui serait l’apanage de la figure de l’individu d’âge moyen.

À l’encontre de cette vision téléologique, « Les arts et les âges de la vie » se propose de considérer chacun des grands moments qui rythment l’existence – l’enfance et l’adolescence ; l’âge adulte ; la vieillesse – de telle sorte que le premier et le troisième n’apparaissent plus comme une simple préparation ou une perte progressive du rapport à l’art qui serait celui de l’âge adulte, mais comme des périodes de présence à l’art ayant leur cohésion propre. C’est la raison pour laquelle la majorité des articles seront consacrées aux deux extrêmes de la pyramide des âges de la vie, plutôt qu’à l’âge par défaut, celui de l’adulte d’âge moyen.

Cette rencontre inédite de deux objets scientifiques, les arts et les âges de la vie, se fera sur un terrain résolument interdisciplinaire, puisque seront convoqués l’histoire de l’art, l’esthétique, la sociologie des pratiques culturelles, la psychologie, les sciences cognitives ainsi que la muséologie.

Les articles seront regroupés autour de trois axes :

1 : La création artistique à travers les âges de la vie

2 : La représentation des âges de la vie dans les arts

3 : Expérience esthétique et réception des œuvres d’art au fil des âges de la vie

Nous cherchons des contributions pour l’axe 3, « Expérience esthétique et réception des œuvres d’art au fil des âges de la vie ». Quelques-unes des questions qui pourront être abordées sont les suivantes (liste non limitative) :

Que peut-on dire des particularités de l’âge dans l’expérience de réception des œuvres ? Regarder un film, un tableau, un spectacle, ou lire un livre, à 10, 50, ou 80 ans, ce n’est pas la même chose. Quel est le rôle des institutions (écoles, musées, centres d’art, théâtres, salles de cinéma etc.) dans la formation à l’art et à la littérature ? Comment développer une politique culturelle qui tienne compte de l’âge des publics ? Comment se distribuent les pratiques artistiques et culturelles selon les âges de la vie ?

Calendrier :

Date limite d’envoi des résumés courts (3000 signes) : 7 juin 2019

Date de notification des réponses : 15 juillet 2019

Date limite de remise des textes (articles inédits de 30 000 signes maximum notes comprises) : 31 décembre 2019

Date de parution du numéro : 2021

Les propositions de contributions doivent être rédigées en français et comporter le nom de l’auteur, son affiliation professionnelle et son courriel.

Elles devront être envoyées, avec la mention « Les Arts et les âges de la vie » en objet du message, à revue-communications@ehess.fret à ribert@ehess.fr